Construction du centre Kombisse

1 – LES OBJECTIFS :BRÈVE DESCRIPTION

L’association Sagle Taaba : Concertation solidaire pour une convergence Contre la Misère (CCM°) est reconnue par l’État Burkinabé sous le récépissé N°2000/396MATS/SG/DGAT/DLPAP/du 22 septembre 2000 comme association et le 18 juin 2008 comme ONG

Elle a pour objectif général le combat contre la misère par les approches alternatives et fédératrices d’idées et d’actions en vue de toujours construire un monde meilleur.

Son engagement contre la misère sous ses formes variées a conduit l’association a initiée dès sa création un vaste programme’ de jeunesse orientée surtout vers la santé l’éducation la formation l’insertion et la réinsertion des jeunes l’avenir de notre nation.

Ce programme est surtout axé sur la lutte contre les stupéfiants (tabac ; alcool ; médicaments prohibés de la rue ; drogue) en vue de la promotion saine des jeunes.

L’ONG sagle taaba éduque ; sensibilise et conseil le public en général et les jeunes en particulier sur les méfaits des drogues licites comme illicites (tabac ; alcool ; autres substances psycho actives et les médicaments de rue) et sur les risques liées violence VIH/SIDA IST etc.

Elle est la première ONG nationale du Burkina de lutte contre les drogues reconnues par les pouvoirs publics de notre pays.  

Elle focalise sont action sur les jeunes a travers des groupes cibles comme les jeunes scolaires ; les enfants de la rue ;les prostituées ;les prisonniers ;les jeunes évoluant sur les sites aurifères les jeunes ruraux avec un programme de fixation.

Elle intervient dans quatre régions du Burkina ; ou près d’une centaine (100) d’animateurs ; organisent des séances d’animation sur les thèmes de la lutte contre les drogues, le sida ;les infections sexuellement transmissibles ;l’appropriation des règles d’hygiène par les jeunes et le droit à la citoyenneté et la participation pleine et entière des jeune aux actions de développement .

Elle assure un plaidoyer auprès des décideurs ; des leaders pour inscrire la lutte contre les drogues comme un problème réel de développement.

Pour amplifier son action, elle recherche activement des partenaires nationaux ou internationaux à même de l’accompagner dans la mise en œuvre de ses projets.

Au niveau national elle est membre statutaire du Réseaux National des Associations de Lutte contre la drogue et le sida et de l’assemblée générale du Comité National de Lutte contre la Drogue(CNLD).

L’ONG Sagle Taaba   travaille à la sensibilisation sur les méfaits des drogues (tabac, alcool, drogue et médicament de rue) depuis une dizaine d’années. Il regroupe les compétences d’enseignants, infirmiers, psychologues, psychiatre, magistrats et bénéficie en outre du soutien et de l’expérience d’ex-toxico dépendants réinsérés et de plusieurs jeunes bénévoles. Elle a mis au point un matériel didactique[1] et menés des campagnes au plan national à Ouagadougou auprès de la gamme la plus large de public cibles tels que les lycéens, écoliers, prisonniers, chercheurs d’or, jeunes de la rue jeunes en difficulté

En 2004 elle a organisé une caravane en partenariat avec le FESPACO à travers cinq provinces sur les effets néfastes des drogues et des médicaments de rue

L’ONG vient de lancer en 2010 le centre International Kombissé (centre prospectif pour la promotion saine des jeunes) pour mieux participer à l’éducation à la vie saine et à l’hygiène des jeunes.

3 _ RÉALISATIONS DE SAGLE TAABA

Tout en poursuivant son propre renforcement organisationnel SAGLE TAABA s’est lancé dans un vaste et crucial programme de lutte contre la misère et la toxicomanie par l’intensification de la sensibilisation et l’éducation sur les conséquences de l’abus des drogues, alcools et tabac.  

           Sagle Taaba développe actuellement les Centres KOMBISSE d’Information de communication sur les Problèmes de jeunesse pour une promotion saine des jeunes leur implication dans les politiques de développement et leur mise en relation sur le plan national et international.

CENTRE INTERNATIONAL KOMBISSE /UAGADOUGOU

           Parallèlement Sagle Taaba intervient pour l’accompagnement psycho social des usagers de drogues et leur orientation vers des réseaux utiles.  

               Dans les provinces, départements et villages du Burkina Faso Sagle Taaba a entrepris le regroupement des jeunes en vue de la formation des caravanes KOLMZABRE de lutte contre l’abus des stupéfiants et la circulation illicite des médicaments dits de rue véritables circuit de propagations des drogues et produits prohibés de toutes sortes et des programmes de formation d’éducation et de réinsertion.

         Sagle Taaba veut renforcer sa participation, aux échanges sur les grandes questions liées au développement à la misère à la pauvreté et la promotion saine des jeunes et recherche de projets porteurs.

4 – LES PERSPECTIVES

Sur le plan institutionnel Sagle Taaba recherche pour un futur proche une réelle consolidation de sa base sociale, un renforcement organisationnel et une plus grande participation et visibilité aux forums, tables rondes, et milieu de concertation traitant des problèmes de développement en général des questions d’insertion et de réinsertion des jeunes en particulier        SAGLE TAABA recherche aussi l’établissement de liens solides et poursuivis de partenariat au Burkina en Afrique ou ailleurs afin d’élargir son champ de vision, raffermir son approche du développement et des questions de jeunesse, ramasser des expériences et accroître son audience.

En termes de réalisation SAGLE TAABA voudrait achever l’ensemble des protocoles d’intention de collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux et élargir sa base institutionnelle dans les treize régions du Burkina.

Sa plus grande ambition achever la mise en place du premier centre civil moderne de prise en charge psycho social des jeunes en difficulté des usagers de drogues et leurs familles dans le nord en intégrant un véritable circuit d’éducation de formation aux métiers aux NTIC aux valeurs humaines du bien être.

Vue de haut

Vue de profil

Vue d'ensemble